CTTL - CHEM : Une collaboration de plus de 20 ans au profit des professionnels de santÚ et des patients

Teaser

C’est une longue histoire qui unit CTTL et le Centre Hospitalier
Emile Mayrisch. Dès les années 90, l’Hôpital de la
Ville d’Esch-sur-Alzette fait confiance à CTTL pour la mise
en place d’une solution d’appel infirmière dans ses bâtiments.
Deux générations technologiques plus tard, CTTL
reste le partenaire privilégié du Centre Hospitalier Emile
Mayrisch. Et le partenariat est loin désormais de se limiter
à l’appel infirmière !
« Depuis 2000, nous cultivons aussi une collaboration
fructueuse avec la société CTTL pour la téléphonie »,
explique Frank Differding, responsable du service « gestion
& maintenance » au sein du département technique du
CHEM. « CTTL s’est d’ailleurs trouvé à nos côtés tout au
long de la réorganisation des services hospitaliers que
nous avons traversée au fil des ans. ».
En effet, si le partenariat en téléphonie s’est d’abord mis
en place autour de l’installation d’un PABX unique sur
le site de Esch-sur-Alzette, il s’est ensuite rapidement
développé. A Esch d’abord, avec l’intégration de 100 téléphones
mobiles de type DECT dès 2001, puis l’extension
des systèmes existants au nouveau bâtiment Heichuewen
en 2003. Sur le site de l’Hôpital de Dudelange ensuite, lors
de sa fusion avec l’Hôpital de la Ville d’Esch-sur-Alzette
pour former le Centre Hospitalier Emile Mayrisch.
« La technologie qui avait fait ses preuves sur le site
d’Esch a été simplement reprise à Dudelange », poursuit
Frank Differding. « En généralisant les boîtiers LIM
MD110, nous avons bénéficié de la technologie la plus
avancée à ce moment dans l’intégration des systèmes de
téléphonie et elle nous ouvrait des possibilités de roaming
inter-sites, précieuses pour le futur.» Les deux sites
du CHEM se retrouvent ainsi parfaitement intégrés et
profitent de multiples avantages : numéro de téléphone
unique indépendant de la localisation, roaming, intégration
d’alarmes diverses (incendie, intrusion, SAMU…),
appels infirmières reçus sur les postes DECT… La fusion
technique est réussie pour les deux sites. Elle sera répétée
avec le même succès et en un temps record en 2008 lors
de la fusion du CHEM avec l’Hôpital Princesse Marie-Astrid
de Niederkorn au CHEM. Désormais, les mobiles DECT se
montent à 650 appareils et l’on dénombre pas moins de
3500 postes fixes. Le CHEM devient l’un des clients les
plus importants de CTTL.
Depuis, la solution continue à évoluer : l’installation de la
nouvelle génération d’équipements Visocall de Schrack a
ouvert la voie à la centralisation de la facturation et de la
comptabilité.
« Une des forces de la solution est son évolutivité », souligne
d’ailleurs Frank Differding. « Le CHEM cherche performance
et qualité. Nous aimons donc nous tourner vers
les dernières technologies, mais sans devoir remplacer
tous nos équipements existants ». En matière de technologie,
on soulignera d’ailleurs l’utilisation du protocole
HL7 (Health Level Seven International), garantissant la sécurité
et la confidentialité des informations hospitalières.
Le responsable du service électrique, Raffaele Pannacci se
réjouit par ailleurs de l’accompagnement reçu : « Tant le
personnel administratif et médical que les techniciens du
Centre Hospitalier ont été formés par CTTL. Ces derniers
peuvent ainsi intervenir lors d’incidents, aussi bien en ce
qui concerne la téléphonie que l’appel infirmière ». CTTL
assure en plus un service 24h/24 7j/7, garantissant la plus
haute disponibilité des systèmes. « Aucune interruption
de service n’est à signaler à ce jour », confirme Frank
Differding. Le signe d’une belle collaboration, qui est
amenée à se poursuivre.